Innovation financière

Consolidation en vue des CLO outre-Atlantique

le 08/09/2011 L'AGEFI Hebdo

Alors que la débâcle des marchés financiers a affecté les prix des prêts à effet de levier (leveraged loans), les gérants de CLO (collateralized loan obligation), ces obligations adossées à des leveraged loans, recommencent à souffrir outre-Atlantique. Avec un regain d’appétit des investisseurs pour les produits à haut rendement, les émissions de nouveaux CLO avaient bondi au premier semestre : à 5,7 milliards de dollars contre 3,4 sur tout 2010, avec de grands noms comme Blackstone, Carlyle, BlueMountain, KKR... Cependant, les petits gérants n’ont pas réussi à lever de nouveaux véhicules depuis 2008, ni surtout à s’engager sur le seuil de 5 % minimum pour les tranches les plus risquées (equity), comme l’exigent les règlements internationaux sur la titrisation depuis cette année. Et beaucoup se sont mis en vente cet été : DiMaio Ahmad Capital (repris par Citi Capital Advisors), Foothill-Wells Fargo (avec un CLO repris par Carlyle), Indicus Advisors (repris par Ares Management)... et même Alcentra (filiale de BNY Mellon gérant 17 milliards de dollars).

A lire aussi