Du concret

le 13/09/2012 L'AGEFI Hebdo

La FSA propose de faire entrer dans le comité en charge de la surveillance du Libor (le Foreign Exchange and Money Markets Committee) des acteurs de marché autres que les banques contributrices à la fixation du Libor, et de façon majoritaire, afin d'accroître son indépendance. Pour améliorer le processus de gouvernance, la FSA préconise la mise en place d'un code de conduite qui établirait des directives claires quant aux procédures de soumission des taux. Enfin, le Libor devrait être inclus dans un cadre réglementaire qui pourrait être la FSMA (Financial Services and Markets Act).

A lire aussi