Le cinéma français lui dit merci

le 27/10/2011 L'AGEFI Hebdo

Nicolas Sarkozy a mis fin le 24 octobre à un faux suspense. Le CNC (Centre national du cinéma) ne devrait pas voir son enveloppe annuelle de 700 millions d’euros rabotée par le programme d’économies du Ministère du Budget. Le CNC est cette entité qui distribue notamment l’avance sur recettes, si commode pour les premiers tours de manivelle. Il n’y pas beaucoup de lobbys aussi efficaces que celui du milieu cinématographique. L’idée de froisser si peu que ce soit la petite communauté des acteurs et réalisateurs a toujours effrayé plus d’un homme politique. Et puis le festival de Cannes 2012 se déroule du 16 au 27 mai 2012. Une période hautement stratégique pour le chef de l’Etat, est-il utile de le préciser ?

A lire aussi