Cher PPP

le 08/11/2012 L'AGEFI Hebdo

Le contrat public-privé du futur TGI de Paris coûtera in fine 2,7 milliards d'euros. Certes, ce prix inclut la location, pendant 27 ans, de locaux pour une partie des personnels de justice, leur assurant des conditions de travail meilleures que celles actuelles sur l’Ile de la Cité. Mais si l’on compare le coût final à l’investissement annoncé au départ, de 671 millions d’euros, « l’ardoise », comme l’indique la garde des Sceaux, paraît lourde. Apparemment donc, Christine Taubira ne dispose d’aucune étude permettant de comparer le coût du PPP avec celui d’une gestion publique ou d’une location pure et simple. De même, le contrat signé avec Bouygues en mars dernier ne prévoit pas de clause d’annulation. Faut-il, à la lumière de ce dossier, se lamenter sur la dette publique croissante qui attend nos enfants, ou plutôt se réjouir de la facilité avec laquelle il serait possible de réduire le déficit ?

A lire aussi