Des cessions bancaires aussi sur les filiales de gestion

le 01/09/2011 L'AGEFI Hebdo

Alors que Crédit Agricole SA a cédé à Coller Capital pour 300 millions d’euros deux fonds de fonds (déjà transférés en 2008 de Crédit Agricole CIB) pour réduire sa consommation en fonds propres, L’Agefi Quotidien a révélé le 26 juin que la banque verte avait aussi mandaté la boutique Arjil (avec Jean-Frédéric de Leusse) pour la vente de sa filiale de gestion spécialisée Crédit Agricole PE (également gérante des deux fonds précités). Natixis avait une approche similaire avec ses filiales « captives » en 2010 (Nixen Partners et Initiative & Finance). Et Barclays devrait annoncer sous peu le spin-out de Barclays PE, rebaptisée Equistone Capital Partners. Ces opérations complexes s’expliquent notamment par le fait qu’il n’est pas possible pour les banques, alors qu’elles doivent maîtriser leur coût du capital, d’avoir une société de gestion spécialisée en private equity sans investir dans ses fonds. Le cabinet d’études Preqin estime à 136 le nombre de sociétés de gestion appartenant à 39 banques différentes gérant plus de 263 milliards de dollars susceptibles de faire l’objet de tels spin-out. Il cite notamment les récentes prises d’indépendance de North Cove Partners (ex-BoA-Merrill Lynch) ou Headland Capital Partners (ex-HSBC Private Equity Asia). Même si certaines résistent, comme avec Goldman Sachs PE.

A lire aussi