Cas de conscience

le 29/08/2013 L'AGEFI Hebdo

 Après avoir représenté un havre de créativité pour les grands esprits mathématiques, la banque d’investissement va-t-elle se muer en carrefour des cas de conscience ? La mort de Moritz Erhardt, stagiaire allemand au bureau londonien de Bank of America, semblerait indiquer un tel changement : l’excès de travail serait à l’origine du drame, ce qui ouvre la voie à toutes sortes d’interrogations sur la pression qui pèse sur les nouvelles recrues en banque d’affaires, sur la serviture volontaire qui s’ensuit… L’enquête dont fait par ailleurs l’objet JPMorgan, soupçonnée d’avoir recruté des enfants de dignitaires en Chine pour y décrocher des mandats, s’inscrit dans la même veine : la morale va-t-elle bientôt figurer dans le fonds de commerce des banques ?

A lire aussi