Caricature

le 08/11/2012 L'AGEFI Hebdo

Dans la série des financiers sans état d’âme, je demande le patron d’AIG. Symbole des excès de la finance ayant mené à la crise, AIG a été sauvé d’une faillite quasi certaine en 2008 grâce des interventions des pouvoirs publics pour un montant total de 182 milliards de dollars ! Alors que la compagnie vient de s’acquitter des derniers remboursements, son patron Bob Benmosche se plaint, dans un entretien au New York Magazine, de n’avoir été remercié ni par la Fed, ni par le Trésor. Connu pour son franc-parler, le CEO avait aussi marqué les esprits en partant pour deux semaines dans ses vignes de Croatie juste après sa nomination, « parce que c’était les premières vendanges de ce cru »...

A lire aussi