Branle-bas de combat

le 22/09/2011 L'AGEFI Hebdo

Angela Merkel, chancelière allemande

« Nous utilisons tous les outils que nous avons pour empêcher qu’un défaut de la Grèce soit une catastrophe pour l’euro. Il faut éviter un processus désordonné lorsqu’il s’agit de l’euro » (RBB, 13 septembre 2011)

Jan Kees de Jager, ministre des Finances des Pays-Bas

« Nous étudions des scénarios en secret avec la Banque nationale des Pays-Bas et aussi avec d’autres pays. Nous regardons notre propre économie, les finances de notre gouvernement, le secteur financier et les conséquences pour l’Europe » (RTL 7, 13 septembre 2011)

Evangelos Venizelos, Premier ministre adjoint et ministre des Finances grec

« Il est crucial que la Grèce se protège dans des conditions aussi tendues. Nous ne devons pas devenir le bouc-émissaire ou l’excuse facile qui sera utilisée par les institutions européennes et internationales pour cacher leur incapacité à gérer la crise » (18 septembre 2011)

A lire aussi