Les bonus de nouveau sous pression

le 23/02/2012 L'AGEFI Hebdo

Le « bonus day »n’aura lieu que le 2 mars, mais les tradersde BNP Paribas sont d’ores et déjà prévenus : l’enveloppe des rémunérations variables sera divisée par deux. L’an dernier, la banque avait versé environ 900 millions d’euros à ses opérateurs de marché au titre de l’année 2009, un montant déjà en recul de 25 %. Le chiffrage total avait atteint 983 millions pour l’ensemble de la banque de financement et d’investissement (BFI). Georges Chodron de Courcel, directeur général délégué en charge de la BFI, rappelle que les bonus ont diminué de seulement 33 % et 17 % chez Barclays et Deutsche Bank respectivement. Mais son cas n’est pas isolé : Credit Suisse et UBS ont annoncé une baisse de 41 % et 40 % de leurs rémunérations variables, tandis que Société Générale prévoit une réduction de 50 % pour ses opérateurs de marché et de 44 % à l’échelle de la BFI. Un effort inférieur à la chute de son bénéfice 2010.

A lire aussi