L'avis de... Pierre Flabbée, analyste chez Kepler Capital Markets

« La BFI de Société Générale ne pourra plus autofinancer la croissance du groupe »

le 23/02/2012 L'AGEFI Hebdo

Comment se portent les métiers de banque de financement et d’investissement (BFI) de Société Générale et BNP Paribas ?

Dans les financements, la réduction de voilure est plus visible chez Société Générale qui affiche seulement 403 millions de revenus au quatrième trimestre 2011 (en financement et conseil, contre 747 millions un an plus tôt, NDLR) contre toujours un milliard chez BNP Paribas. Mais cette dernière est également sur une tendance décroissante et se recentre sur les produits à plus forte valeur ajoutée. Sur les marchés actions, les revenus de BNP Paribas se sont améliorés au dernier trimestre (+38 %, NDLR), contrairement à ceux de Société Générale, mais les niveaux d’activité sont restés faibles. Pour les métiers de taux et dette (fixed income, NDLR), le quatrième trimestre a été marqué par une légère reprise de l’activité, après le point bas du troisième trimestre. Mais encore plus que d’habitude, la fin de l’année a été calme. Les dirigeants des deux banques considèrent le début de 2012 comme nettement plus encourageant.

Seront-elles profitables en 2012 ?

Elles ont toutes les deux la capacité d’être bénéficiaires après un quatrième trimestre marqué par un double effet : la baisse saisonnière de l’activité et le climat d’angoisse autour du système financier européen jusqu’à la mise en place du LTRO (adjudication de prêts à trois ans de la Banque centrale européenne, NDLR). A moyen terme, il est comme toujours difficile de faire des prévisions pour les BFI compte tenu des pertes récurrentes de revenus résultant du deleveraging (réduction de bilan, NDLR) en cours, s’ajoutant aux incertitudes traditionnelles sur l’évolution des taux d’intérêt et des marchés. En tout cas, la BFI de Société Générale ne pourra plus autofinancer la croissance du groupe dans les mêmes proportions, même si elle conserve une vraie capacité de création de valeur.

A lire aussi