BFI JPMorgan reste la mieux rémunérée sur les activités de conseil

le 15/12/2011 L'AGEFI Hebdo

JPMorgan et Bank of America

Cette année encore, ce sont les banques de financement et d’investissement (BFI) américaines qui dominent le conseil en fusions-acquisitions (M&A), en émissions obligataires (DCM - debt capital market), et en émissions d’actions (ECM - equity capital market), d’après ce classement par commissions élaboré pour L’Agefi Hebdo par Freeman Consulting. Ce cabinet recueille les mandats communiqués par les banques au fournisseur de données Thomson Reuters, les complète avec ses propres informations, et estime ainsi chaque année, à partir d’un algorithme, les commissions perçues sur ces différents métiers (avec une marge d’erreur de l’ordre de 10 %).

Selon ces estimations, les activités de conseil au niveau mondial ont diminué d’environ 12 % (à 61 milliards de dollars de commissions pour l’instant), après une année 2010 en légère augmentation. Freeman anticipe une reprise de plus de 10 % en 2012, notamment pour les commissions perçues sur les fusions-acquisitions, -19 % cette année (à 17,4 milliards), et sur les émissions de capital (introductions en Bourse, augmentations de capital, émissions d’obligations convertibles), -15 % (à 14,8 milliards). Celles sur les émissions de dette, qui progressent encore de 6,7 % à 28,8 milliards, devraient se stabiliser.

JPMorgan domine toujours ces métiers, avec 3,8 milliards de dollars de commissions estimées, notamment grâce aux DCM. Suivent Bank of America (leader en émissions de capital), Morgan Stanley et Goldman Sachs (leader en fusions-acquisitions). Credit Suisse (5e) et Deutsche Bank (6e) continuent de progresser.

Deutsche Bank en Europe

En Europe non plus, la hausse du marché de la dette (+11,7 % à 8 milliards de dollars de commissions) n’a pas compensé la chute des marchés M&A (-26 %) et primaires actions (-15 %). JPMorgan, grâce à son retour sur les fusions-acquisitions, au détriment de Rothschild, reprend la tête devant Deutsche Bank, toujours leader des émissions obligataires, et Goldman Sachs, leader sur l’ECM. Selon ce classement, BNP Paribas est encore la seule banque française en haut du classement sur ces métiers de conseil (en particulier en DCM).

A lire aussi