Barclays adapte son modèle à l’après-crise

le 24/02/2011 L'AGEFI Hebdo

Statut. Comme l’a relevé le Wall Street Journal, Barclays a changé le statut de sa filiale américaine de banque d’investissement pour échapper aux contraintes de recapitalisation liées à la loi Dodd-Franck. Barclays Capital est passé du régime de holding bancaire à celui, moins régulé, de broker dealer (courtier). Une stratégie que pourraient suivre d’autres banques étrangères. Le groupe britannique a par ailleurs lancé un « examen discipliné » de ses activités qui comprend notamment son retrait d’Indonésie et de la banque de détail en Russie. Il espère économiser 500 millions de livres (592 millions d’euros) cette année et un milliard à horizon 2013. Barclays a aussi abaissé à 13 % son objectif de rendement sur fonds propres en 2011, fixé auparavant à 13-15 %. En 2010, il a seulement atteint 7,2 %, mais son bénéfice a dépassé les attentes, à 3,6 milliards de livres.

A lire aussi