Innovation financière

Les banques rachètent des dettes subordonnées

le 31/10/2013 L'AGEFI Hebdo

Instable. Un mois après Danske Bank, c’était au tour de Société Générale d’annoncer le rachat d’une ligne de titres hybrides de 1,5 milliard de dollars émise en novembre 2012. Il s’agit d’obligations subordonnées perpétuelles portant un coupon de 6,625 %. La banque a proposé de les racheter à 102 % avant de faire jouer la clause de remboursement par anticipation au pair. Cette opération fait suite à la décision de Standard & Poor’s de ne plus intégrer dans le calcul du risk-adjusted capital ratio ce type d’instrument. Or ces titres offraient une rémunération supérieure à celle d’un titre Tier 2 classique. Ces émissions incluaient néanmoins un call (option de rachat) à l’initiative de l’émetteur en cas de changement de méthodologie. Danske Bank avait proposé aux porteurs de son émission d’un milliard de dollars de titres subordonnés offrant un coupon de 7,125 % à échéance 2037 de les racheter à 101,5 %, un an seulement après leur émission. De quoi laisser une impression d’instabilité.

A lire aussi