Les banques d’investissement vont devoir assumer leur rôle dans les crédits « subprime »

le 08/09/2011 L'AGEFI Hebdo

Tromperie. Elles sont 17 dans le collimateur des autorités américaines. La Federal Housing Finance Agency accuse ces grandes banques d’avoir présenté de façon fallacieuse des crédits hypothécaires américains revendus sous formes de dérivés aux agences de refinancement Fannie Mae et Freddie Mac, entre 2005 et 2008. Des groupes américains, dont Bank of America - le plus exposé -, Goldman Sachs ou encore JPMorgan, et des banques européennes telles que Société Générale et Deutsche Bank, sont désignés dans cette plainte portant sur 196 milliards de dollars (138 milliards d’euros) de titres subprime. Goldman Sachs est aussi visé par la Réserve fédérale américaine et par l’autorité anti-fraude britannique. La première lui reproche des « fautes et des négligences » dans des dossiers hypothécaires et dans des procédures de saisies de logements de son ancienne filiale Litton Loan Servicing. La seconde enquête sur la banque américaine et sur Deutsche Bank, selon le Financial Times, pour déterminer s’ils ont trompé leurs clients et contreparties lors de la vente d’obligations adossées à des crédits immobiliers (ABS).

A lire aussi