Les banques centrales sur le pont

le 18/04/2013 L'AGEFI Hebdo

La Banque centrale européenne veut redynamiser le marché des ABS (asset-backed securities) et le rendre plus transparent. «Un portail européen a été créé à cet effet, détaillant la composition des ABS sur une base prêt par prêt, détaille Philippe Mongars, directeur adjoint de la direction des opérations de marché de la Banque de France. Ce portail permet l’accès à tous les acteurs du marché de la titrisation. L’éligibilité des ABS au refinancement auprès de l’Eurosystème sera progressivement conditionnée par leur inscription dans le portail.»

En France, la banque centrale paye d’exemple puisqu’elle prépare un véhicule de place en forme de titrisation. «Il vise à rendre liquides certains actifs non liquides de qualité dans les bilans des banques comme les créances sur les entreprises notamment pour que ces actifs servent de 'collateral', précise M. Philippe Mongars. Globalement, le projet n’est pas dénué de paradoxe. «Le véhicule de titrisation en cours de construction par la Banque de France vise à permettre aux banques de se financer les unes les autres, donc il va pérenniser le monopole bancaire sur le crédit, ce qui ne semble pas cohérent avec l’objectif de désintermédiation», note Richard Weiss, président GTI AM.

A lire aussi