Banques américaines, en attendant Volcker

le 25/07/2013 L'AGEFI Hebdo

Reprise. Certes, l'application de la règle Volcker votée en 2010 dans le cadre de la loi Dodd-Frank sur les services financiers ne va pas sans poser de problèmes puisqu’elle a encore été repoussée de six mois au printemps dernier. Mais son but étant de plafonner la spéculation pour compte propre de court terme, peut-être faut-il se garder de trop d’optimisme concernant les résultats trimestriels américains (

voir le tableau). Tous sont meilleurs que prévu grâce surtout aux activités de trading. Or parmi ces dernières, le négoce pour compte propre connaît un rebond. Ainsi, Goldman Sachs a doublé ses profits par rapport au deuxième trimestre 2012 avec 1,4 milliard de dollars de revenus dans ce domaine, soit 7 fois plus qu'il y a un an. Même si son bénéfice net est plus modeste que les autres, la dernière à publier, Morgan Stanley, n’échappe pas à la règle avec ses 802 millions de dollars (613 millions d’euros), contre 564 millions un auparavant. Ces résultats montrent aussi les signes d’une reprise économique.

A lire aussi