« Banker bashing »

le 09/02/2012 L'AGEFI Hebdo

La colère contre les banquiers ne faiblit pas. Sir Fred Goodwin, l’ancien dirigeant de Royal Bank of Scotland, un des personnages les plus détestés de Grande-Bretagne pour avoir mené sa banque à la quasi-faillite tout en refusant de s’excuser pour sa gestion et en s’accrochant à son bonus, vient de se voir retirer son titre de chevalier. Cette dégringolade dans la hiérarchie sociale a été prononcée par une « commission de déchéance », qui a estimé que M. Goodwin ne méritait plus son titre de « Sir », décerné à l’époque de sa grandeur pour « services rendus aux banques ». Celui qu’on avait dénommé Fred the Shred (Fred le déchiqueteur) pour ses politiques drastiques de réduction de coûts, notamment salariaux, rejoint ainsi de vilaines figures elles-mêmes dépourvues de leur titres, comme l’espion Anthony Blunt, le dirigeant du Zimbabwe Robert Mugabe ou l’ancien dictateur roumain Nicolae Ceaucescu… Pour un mea culpa du système entier, et des autorités de régulation incapables de prévenir les faillites, on attendra…

A lire aussi