Avocats conseils en M&A Wachtell Lipton Rosen & Katz à la première place

le 09/01/2014 L'AGEFI Hebdo

Opérations géantes

Le classement mondial 2013 des avocats conseils en fusions-acquisitions élaboré par Dealogic montre un tableau relativement changé par rapport à celui de 2012. Nul doute que les opérations géantes qui ont marqué le marché des rapprochements d'entreprises l'an dernier tient une large part dans cette redistribution des rôles. Ainsi, le numéro un américain, Wachtell Lipton Rosen & Katz, au 5erang en 2012, se hisse en tête du classement mondial après avoir notamment conseillé la plus grosse opération de l’année, le rachat par Verizon Communications auprès de Vodafone des 45 % détenus au capital de leur filiale commune, Verizon Wireless, en septembre, pour 130 milliards de dollars. De même, Simpson Thacher & Bartlett passe de la 9eà la 2eplace en ayant aussi été présent sur l'opération tandis que font leur apparition dans les premiers rangs Jones Day (numéro 3) et De Brauw Blackstone Westbroek (numéro 4). Le numéro un du classement, Wachtell Lipton Rosen & Katz, était aussi conseil du rachat, par Berkshire Hathaway et le brésilien 3G Capital, de HJ Heinz Co, leader mondial du ketchup et des condiments, pour 27,5 milliards de dollars. Il est également intervenu lors du rachat de Dell par Silver Lake Management (21 milliards).

De Brauw Blackstone Westbroek à la première place en Europe

 En Europe, De Brauw Blackstone Westbroek prend la première place après avoir conseillé le rapprochement entre Omnicom et Publicis, la deuxième plus grosse transaction européenne, à 18,5 milliards de dollars. La deuxième place revient à Hogan Lovells, numéro un au Royaume-Uni, intervenu sur une opération géante, la première du continent et du pays : le rachat du Britannique Virgin Media par l’Américain Liberty Global, pour 25 milliards de dollars. En France, on retrouve De Brauw Blackstone Westbroek au 5erang des conseils. Latham & Watkins, numéro un dans l’Hexagone – numéro 13 un an plus tôt – était conseil de l’opération Publicis.

A lire aussi