Rififi à Wall Street

le 03/04/2014 L'AGEFI Hebdo

Haro sur le trading à haute fréquence ! Non seulement il est la cible du FBI, qui enquête depuis quelque temps sur ses pratiques, notamment s'il conduit à de « possibles violations de la réglementation boursière », des « fraudes informatiques » ou des « délits d'initiés ». Mais il est aussi au cœur d’un vif débat sur la blogosphère à l’occasion de la publication du nouveau livre de Michael Lewis, le célèbre auteur du Liar’s Poker, qui signe un réquisitoire dans « Flash Boys : a Wall Street Revolt ». La thèse de l’ouvrage : Wall Street serait manipulé par les traders à haute fréquence qui profitent de systèmes informatiques ultra performants pour peser sur les cours. La bataille se joue aussi sur Twitter, où l’auteur révèle qu’un trader d’une grande banque française l’accuse de corruption… Ambiance !

A lire aussi