Les métiers-titres se mobilisent pour grandir

le 03/04/2014 L'AGEFI Hebdo

Tandis que BNP Paribas vise 10.000 milliards de dollars d'actifs conservés en 2016 en combinant ses activités de Securities Services (BP2S) et de banque de financement et d'investissement (BFI, lire l’événement page 8), Société Générale pourrait aussi réunir ses expertises. Le groupe de La Défense compense aujourd'hui des dérivés en compte propre, dans sa division de marchés de capitaux chez Société Générale Securities Services et au sein de Newedge, courtier de dérivés bientôt détenu à 100 % après le rachat de la part de Crédit Agricole SA. De son côté, Caceis (Asset Servicing) a une meilleure profitabilité en Europe que ses concurrents, mais est plus petit et n’a pas autant la capacité de s’appuyer sur une BFI. Il entend en revanche créer des banques dépositaires en Belgique, Italie, Suisse, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni (voir ci-contre) tandis que CA Titres s’engage aussi dans un développement à l’international, en priorité en Belgique et au Luxembourg. Ce n’est rien de dire que ces acteurs français du post-marché s’organisent pour développer cette activité stable et qui nécessite peu de fonds propres.

A lire aussi