Attirer et retenir les meilleurs

le 25/11/2010 L'AGEFI Hebdo

62 ans chacun, Tony Alvarez et Bryan Marsal n’ont pas l’intention de lâcher la barre du cabinet (A&M) qu’ils ont créé ensemble en 1983 aux Etats-Unis. Le premier a même chargé son fils de développer la branche européenne depuis Londres en 2001. Toutefois, le groupe grossit, notamment en Asie où A&M s’est implanté en 2003. Deux nouveaux codirigeants ont été nommés mi-novembre : Thomas L. Jones, directeur général du groupe responsable depuis 2008 du dossier relatif à la faillite de Lehman après avoir travaillé vingt ans chez JPMorgan, et Olivier Stratton, qui a passé vingt ans chez Bain & Company et était auparavant directeur général chez Candover. Pour attirer et retenir ce genre de profils, A&M a mis en place un plan de succession de sorte que 30 % de son capital est maintenant aux mains de ses 300 managing directors : une part qui pourrait croître.

A lire aussi