L’avis de… Axel Pierron, senior vice president chez Celent

« Le LSE a des atouts à faire valoir pour son expansion internationale »

le 18/11/2010 L'AGEFI Hebdo

Quelle conséquence peut avoir le report de la migration informatique du London Stock Exchange (LSE) ?

Dans un contexte de concurrence aiguë, ce retard n’est pas une bonne nouvelle, car les enjeux techniques sont au centre de la proposition de valeur des plates-formes d’exécution. D’un point de vue purement technologique, les douze derniers mois ont été particulièrement difficiles pour la Bourse de Londres. In fine, cela peut favoriser les concurrents, à savoir les plates-formes alternatives (MTF), dont le rôle et la crédibilité se trouvent renforcés. Néanmoins, le LSE n’est pas seul dans cette situation.

Quels sont aujourd’hui les défis à relever ?

Le modèle des Bourses traditionnelles est mis à mal par les MTF. Elles doivent trouver des relais de croissance soit en se diversifiant sur d’autres classes d’actifs, soit en développant des offres sur d’autres segments de la chaîne de valeur du trading, telle la compensation, soit en allant vers l’international. Certaines ont la surface financière et les compétences pour poursuivre l’ensemble de ces stratégies simultanément. D’autres sont dans l’obligation de se concentrer sur un nombre plus limité de stratégies.

Le LSE a-t-il les moyens de s’internationaliser ?

Le LSE a une image de marque très forte qu’il peut valoriser. La plupart des plates-formes poursuivent aujourd’hui cette stratégie d’expansion que ce soit via la fourniture de technologies, comme Nasdaq OMX, la mise en place de partenariats comme le LSE ou Nyse Euronext, et enfin via des acquisitions comme la Bourse de Singapour. Elles sont entrées dans une lutte pour la suprématie régionale et pour la conquête de parts de marché au niveau mondial. Le LSE a plusieurs atouts, à commencer par la position dominante de la place de Londres en Europe et son attrait pour les investisseurs internationaux, mais aussi les volumes traités sur sa plate-forme.

A lire aussi