Les Bourses plaident pour une harmonisation de la MIF

le 18/11/2010 L'AGEFI Hebdo

Les opérateurs boursiers historiques ont visiblement été entendus. Alors que la Commission européenne prépare pour mars 2011 une révision de la directive Marchés d’instruments financiers (MIF), les députés européens ont reconnu que les objectifs de ce texte n’avaient pas été atteints tant sur la transparence et l’efficience des marchés que sur la loyauté de la concurrence. Un message conforme à celui des acteurs tels Nyse Euronext ou le London Stock Exchange (LSE) qui, à l’instar de Xavier Rolet, son directeur général, plaident pour « une plus grande harmonisation en Europe ». « Il est important que nous nous assurions qu’il y ait une situation équitable entre les Bourses et les MTF, poursuit-il. Si les MTF n’ont pas les mêmes obligations que les Bourses en termes de contrôle et de conformité, cela crée alors de potentiels problèmes d’intégrité, ainsi qu’un paysage concurrentiel inégal. Nous payons approximativement 33 fois plus de taxes que nous concurrents les plus proches. » Ce dernier déplore notamment la forte fragmentation du marché qui « ne devrait pas rendre les marchés moins efficaces ».

A lire aussi