Les critères ESG se généralisent dans les entreprises et chez les investisseurs

le 14/09/2018

Selon une étude d'HSBC, l’intégration des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance se développe chez les émetteurs et les investisseurs.

Sustainable Financing and ESG Investing report
Télécharger le document

Alors que le Climate Summit vient de s'ouvrir à San Fransisco, HSBC publie une étude sur la mise en oeuvre des critères ESG au sein des entreprises et chez les investisseurs.

Menée auprès de plus de 1700 entreprises et investisseurs dans le monde, l'étude révèle que « 61 % des investisseurs et 48 % des émetteurs dans le monde intègrent dans leur stratégie de développement les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance – critères ESG. Pour 48 % des investisseurs, c’est d’abord le souci de rentabilité financière qui détermine leur décision d’intégration des principes ESG dans leur politique d’investissement.»

Selon Daniel Klier, Directeur de la stratégie et Directeur Développement Durable du Groupe HSBC: «on assiste à un changement intéressant, car ce qui incite aujourd’hui les émetteurs à améliorer leur communication est désormais prioritairement la pression des investisseurs et non plus la règlementation. Ils sont 83% à le déclarer. Le second facteur cité est la réglementation, suivi du risque réputationnel.»

L'étude révèle néanmoins que l'abscence de définitions homogènes des critères ESG reste un obstacle. Pour 58 % des investisseurs interrogés, le principal obstacle reste la non harmonisation de définition des critères ESG. 

Sustainable Financing and ESG Investing report
Source :
HSBC
Date :
septembre 2018
Langue :
Anglais
Pages :
11

Sur le même sujet

A lire aussi