Les critères ESG se généralisent dans le private equity français

le 13/07/2016

Les fonds membres de l’Afic sont 82% à disposer d’une politique formalisée d'investissement responsable, selon le rapport annuel ESG 2015 de l’association.

Télécharger le document

Les membres de l'Association française des investisseurs pour la croissance (Afic) croient dans les critères extrafinanciers. Publié ce mardi, le rapport annuel ESG (environnement, social, gouvernance) 2015 de l’Afic dévoile ainsi que 82% des fonds ont mis en place une politique formalisée afin de prendre en compte ces critères dans la gestion de leur portefeuille. Cette proportion a connu une évolution notable puisqu’elle s’établissait à 75% en 2014 et 62% en 2013.

«D’un point de vue réglementaire, il y a relativement peu d’obligations en matière d’ESG dans le capital-investissement hormis les incidences indirectes de la loi de transition énergétique ou des articles 224 et 225 de la loi Grenelle 2. Notre démarche s’inscrit dans la continuité des attentes du marché et du développement de critères non réglementaires que s’imposent un nombre croissant d'investisseurs», explique à L'Agefi Blaise Duault, le président de la Commission ESG de l’Afic.

Sur le même sujet

A lire aussi