La reprise des investissement directs étrangers serait en vue

le 25/06/2015

Télécharger le document

Les investissements directs étrangers (IDE) ont reculé de plus de 16% sur un an l'année dernière pour tomber à 1.230 milliards de dollars selon le rapport sur l'investissement mondial publié par la Cnuced. Selon l'organe des Nations unies spécialisé sur le développement et le commerce international, cette chute s'explique par la faiblesse de l'économie et les risques géopolitiques élevés.

Pour 2015, la Cnuced estime qu'une "reprise est en vue, et au delà".

Serait-ce la fin du paradoxe de Lucas qui veut que les flux de capitaux se déplacent des pays en développement vers les pays développés ? Celles-ci ont subi un déclin record des flux d'IDE. Ils ont chuté de 28,4% sur un an l'année dernière, à 499 milliards de dollars. « Cependant, ce chiffre a été significativement affecté par le méga-désinvestissement de Vodafone de Verizon Wireless aux Etats-Unis », souligne la Cnuced dans son communiqué. « L'opération Vodafone est représentative d'une tendance générale, dans les fusions-acquisitions, qui a vu les opérations de désinvestissements représenter une opération de fusion-acquisition sur deux».

Malgré des rythmes de croisssance ralentis, les économies en voie de développement ont attiré 681 milliards de dollars d'Ide. L'Asie, particulièrement la Chine y compris Hong Kong en sont les plus gros bénéficiaires avec des chiffres parfois records, ce qui n'est le cas ni de l'Amérique latine ni de l'Afrique. Surtout, les émergents ont représenté quelque 35% des flux sortants d'IDE, un record alors que ce groupe ne pesait que 13% des flux sortants en 2007.

http://unctad.org/en/PublicationChapters/wir2015ch0_KeyMessage_en.pdf

Source :
CNUCED (ONU)
Langue :
Royaume Uni
Pages :
66

A lire aussi