L'OCDE alerte sur le manque de financement des PME

le 17/04/2015

Télécharger le document

Il y a une insuffisance dans le financement des entreprises de moins de 249 salariés, constate l'OCDE dans son quatrième tableau de bord sur le financement des PME et des micro-entreprises publié jeudi 16 avril.

Cette insuffisance a été notée par l'institution dans la majorité des 34 pays sous revue de L'OCDE. Pire, le crédit aux PME est en baisse depuis 2011. Son développement ne se retrouve seulement dans les pays émergents, constate l'OCDE. 

Evolution préoccupante

En France, la progression du financement ralentit. L'OCDE indique que cette évolution est d'autant plus préoccupante que les taux ont baissé et que les conditions de crédit se sont assouplies.

L’OCDE reconnait la difficulté de distinguer ce qui, de la faiblesse de la demande ou de l'offre de financement, explique cette tendance. Mais elle relève des marges moins favorables pour les PME que les grandes entreprises, avec un différentiel de plus de 0,50% en France, 1% aux Etats-Unis, plus de 2% en Espagne... 

Côté fonds propres, les investissements en capital-risque n'ont pas retrouvé leurs niveaux de 2007, sauf aux Etats-Unis. Il en va de même pour les octrois de crédit-bail.

Dépendance à l'égard des banques

Pour la première fois et dans la perspective de Bâle 3, le rapport est complété par une étude sur les instruments de financement non bancaires à la disposition des PME.

L'OCDE pointe l'urgence à réduire la trop forte dépendance des PME à l'égard des banques et de trouver dans le marché des relais de croissance. La France joue un rôle pionnier dans la mise à l'essai de nouvelles approches, le rapport saluant aussi bien le capital-risque soutenu par Bpifrance qu'Enternext, le médiateur du crédit ou les nouvelles règles du financement participatif.

Source :
Organisation de coopération et de développement économique (OCDE)
Langue :
Royaume Uni
Pages :
119

A lire aussi