L’action Euler Hermes ouvre en forte hausse en Bourse après l’offre d’Allianz

le 27/11/2017

L'assureur allemand a annoncé un projet d'offre publique d'achat simplifiée sur les titres du leader français de l'assurance-crédit qu'il ne détient pas encore pour un total de 1,85 milliard d'euros.

L’action Euler Hermes ouvre en forte hausse en Bourse après l’offre d’Allianz
(DR)

L'action Euler Hermes a ouvert en forte hausse, lundi matin, en Bourse, l'assureur allemand Allianz ayant annoncé un projet d'offre publique d'achat simplifiée (OPAS) sur les titres du leader français de l'assurance-crédit qu'il ne détient pas encore pour un total de quelque 1,85 milliard d'euros.

Peu avant 10H, le titre Euler Hermes progressait de 20,68% à 121,95 euros.

Le numéro un européen de l'assurance a précisé avoir déjà conclu le rachat de 11,34% du capital auprès de certains actionnaires pour un prix en numéraire de 122 euros par titre, portant sa part dans Euler Hermes à 74,3%.

Allianz entend lancer une offre de reprise sur le solde du capital, hors actions auto-détenues, à ce même prix de 122 euros, qui représente une prime de près de 21% sur le cours de clôture du 24 novembre.

"Augmenter la participation dans Euler Hermes est une étape logique d'Allianz dans sa volonté d'affecter des capitaux dans des activités stratégiques dégageant de solides performances opérationnelles et dans sa volonté de renforcer ses positions dans des marchés domestiques clef et, en particulier, dans l'assurance dommages", souligne le groupe allemand dans un communiqué.

La transaction aura un effet relutif d'un point de pourcentage sur le bénéfice par action d'Allianz dès qu'elle sera finalisée, poursuit l'assureur, notant qu'elle n'aurait aucune incidence sur son programme de rachat d'actions de deux milliards d'euros.

"Le conseil de surveillance de Euler Hermes s'est réuni le 26 novembre 2017 pour prendre connaissance du projet d'offre publique d'achat simplifiée" d'Allianz, précise de son côté le groupe français, ajoutant que son conseil avait "accueilli favorablement le principe d'une telle offre".

"Le conseil de surveillance se réunira à nouveau pour émettre un avis motivé sur le projet d'offre (...) cet avis pouvant intervenir dans les derniers jours de décembre 2017."

A lire aussi