Le Crédit agricole veut rapatrier son trading obligataire souverain à Paris

le 25/09/2017

Elle sera placée au centre des activités sur les swaps en euro, les prises en pension et les produits liés à l'inflation.

Crédit Agricole, siège à Montrouge (92)
(© Crédit Agricole)

L'onde de choc du Brexit continue de produire ses effets. Le Crédit agricole compte procéder dès septembre au rapatriement de sa plate-forme de trading d'obligations souveraines de Londres à Paris, a annoncé, lundi, une porte-parole de la banque citée par Reuters.

"Pour atteindre une masse critique, Crédit Agricole CIB a décidé de concentrer ses capacités de teneur de marché sur les produits de taux en euro à Paris", a-t-elle indiqué.

"En conséquence, la plate-forme de trading des obligations d'Etat, actuellement basée à Londres, sera transférée, à partir de septembre 2017, chez Crédit Agricole CIB à Paris, où elle sera placée au coeur de nos activités sur les swaps en euro, les prises en pension et les produits liés à l'inflation", a-t-elle précisé.

Les banques françaises se sont engagées à créer 1.000 emplois à Paris dans le cadre du transfert de certaines opérations actuellement basées à Londres, à la suite de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne (UE).

Toutefois, en dépit des efforts du gouvernement français pour attirer les établissements londoniens en vue du Brexit, les grandes banques internationales ont plutôt choisi Francfort jusqu'à présent comme centre d'activité pour les pays de l'UE.

A lire aussi