Les marchés saluent sans excès les annonces de la BoE

le 04/08/2016

La banque d’Angleterre a annoncé des mesures d’assouplissement monétaire jeudi 4 Août à 13h, faisant chuter la livre face au dollar et à l’euro.

Les marchés saluent sans excès les annonces de la BoE
(Photo BoE.)

Mark Carney, gouverneur de la Banque d’Angleterre (BoE), a annoncé ce jeudi 4 Août à 13h un ensemble de mesures « exceptionnelles » : la baisse, attendue par les analystes, de 0,25 point du taux directeur, désormais à 0,25%, et un programme de rachats d’actifs, qui a quant à lui surpris les marchés. Ce programme d'achats d'obligations d'Etat britanniques augmente de 60 milliards de Livre et est étendu aux obligations d'entreprises jusqu'à 10 milliards de Livres.

« La Banque d’Angleterre est prête à prendre toutes les mesures nécessaires pour parvenir à la stabilité monétaire et financière, le temps que le Royaume-Uni s’adapte à la nouvelle réalité [du Brexit] » a affirmé Mark Carney.

Ces annonces ont été accueillies positivement mais sans excès par certains analystes. La livre sterling a reculé face au dollar. Moins d'une heure après les annonces, elle cédait 1,7% à 1,3155 dollars, avant de se reprendre légèrement, limitant son recul à 1,3% à 16H. L’indice FTSE 100 gagnait 1,5% après l’annonce de la BoE. Les obligations d'Etat britanniques (gilts) étaient en hausse en début d’après-midi et leur rendement en baisse pour les échéances 5 ans et 10 ans à, respectivement, 0,222% et 0,675%. A Paris le Cac a un peu frémi sur l'annonce pour retomber à +0,41% à 4338,72.

"La Banque d'Angleterre a décroché son High Five aujourd'hui, et a fait plus que délivré face aux attentes des marchés et contraste avec la récente tendanc des banques centrales qui ont déçu", a réagi Nick Gartside, gérant chez JP Morgan Asset Management. Toutefois, des doutes subsistent : « La baisse de taux était déjà intégrée et l'augmentation des rachats d'actifs paraît au marché un peu limité. Les investisseurs estiment que ces mesures ne sont peut-être pas de nature à absorber les effets négatifs du Brexit » expliquait Alexandre Baradez, analyste chez IG France. 

L'augmentation du programme d'achats d'obligations d'Etat devrait s'étendre sur les 6 prochains mois, faisant ainsi passer la cible du programme d’assouplissement de 375 milliards à 435 milliards de livres. Deux nouveaux programmes ont également été créés par la BoE : l'un d'un montant allant jusqu'à 10 milliards de livres sera destiné au rachat d'obligations privées d’entreprises en bonne santé ; et l'autre d'un montant non dévoilé - mais pouvant aller jusqu’à 100 milliards de livres - servira à s’assurer de la continuité des prêts interbancaires.

Sur le même sujet

A lire aussi