Dominique Cerutti quitte Euronext pour Altran

le 22/04/2015

Dominique Cerutti quitte Euronext pour Altran

L'annonce en a surpris plus d'un. Dominique Cerutti, président du directoire d'Euronext, va quitter l'opérateur boursier paneuropéen le 15 juillet prochain pour devenir PDG de la société de conseil en ingénierie Altran. Les deux sociétés ont annoncé mercredi la nouvelle dans des communiqués séparés. «Le conseil de surveillance, même s’il regrette cette décision, en a pris acte et remercie M. Cerutti de son exceptionnelle contribution dans ses présentes fonctions», précise celui d'Euronext.

Le dirigeant quittera donc l'opérateur boursier un an après avoir mené à bien l'introduction en Bourse du groupe, en juin 2014. L'action a depuis doublé de valeur. Il laisse un groupe qui capitalise 2,8 milliards d'euros pour en rejoindre un autre valant 1,6 milliard. «Une assemblée générale des actionnaires sera spécialement convoquée dans les prochains jours afin que Dominique Cerutti puisse être nommé administrateur et exercer pleinement ses nouvelles fonctions dès le 29 juillet prochain», indique Altran. Afin d’assurer l’intérim d’ici à l’arrivée effective de Dominique Cerutti, le conseil d’administration d’Altran a demandé à Olivier Aldrin, directeur général adjoint en charge des finances, d’assurer temporairement la direction générale du groupe et à Gilles Rigal, membre du conseil, la présidence du conseil d’administration.

Nul doute que cette nomination devrait influer sur les cours de Bourse des deux sociétés jeudi. En janvier, l'action Altran avait perdu plus de 11% le jour où le PDG Philippe Salle avait annoncé son départ après l'AG du 30 avril. Le départ de Dominique Cerutti intervient en outre alors qu'Euronext vient de présenter un plan de réduction d'environ un quart de son effectif en France et que Xavier Rolet, directeur général du London Stock Exchange, s'est déclaré aujourd'hui prêt à un rapprochement avec une autre grande Bourse occidentale dans les deux ans.

Ingénieur de formation, resté longtemps chez IBM avant de rejoindre Nyse Euronext en 2009, Dominique Cerutti vantait encore dans un entretien aux Echos le 20 avril son plan 2014-2016. «Cela fera de nous un des acteurs potentiels d'une éventuelle consolidation», estimait-il. De sources proches, il aurait été attiré par le défi que représente le repositionnement d'Altran, qui a des ambitions mondiales dans le secteur, là où Euronext reste centré sur l'Europe. La société emploie plus de 23.000 collaborateurs dans 20 pays pour un chiffre d'affaires de 1,7 milliard d'euros, alors que la Bourse compte environ 700  collaborateurs. 

A lire aussi