Bayer rachète à Merck l’activité santé grand public pour 14,2 milliards de dollars

le 06/05/2014

Cette activité a été auditée l'an dernier par Merck afin d'allouer plus de capital à de nouveaux médicaments

Bayer rachète à Merck l’activité santé grand public pour 14,2 milliards de dollars - Photo : Bloomberg

La division grand public du laboratoire Merck a réalisé 1,89 milliard de dollars de chiffre d’affaires, en 2013, en baisse de 3 % sur un an, qui connait des difficultés.

Merck a cédé à l’Allemand Bayer son activité soins au grand public pour la somme de 14,2 milliards de dollars (10,2 milliards d’euros), a annoncé le laboratoire pharmaceutique dans un communiqué ce mardi. Le président directeur général, Ken Frazier, avait indiqué vouloir réaliser l’audit de cette activité l’an passé afin d’allouer plus de capital au développement de nouveaux médicaments. Il s’agit de la seconde plus importante alliance du secteur en un mois après la joint venture créée par Novartis et GlaxoSmithKline le 22 avril.

D’après les termes de la cession, Bayer reprend la division médicaments sans ordonnance de Merck, comprenant notamment les marques et droits de prescription de Clarityn et Afrin.

« Cette acquisition marque une étape majeure de notre progression vers le premier rang du marché attractif des médicaments sans ordonnance », a déclaré le président du directoire de Bayer, Marijn Dekkers, dans un communiqué. Cette activité contribue à 9,7 % de son chiffre d’affaires total, soit 5,4 milliards de dollars (3,9 milliards d’euros).  Cette cession, la plus importante dans le secteur pharmaceutique allemand depuis le rachat de Schering par Bayer en 2006, fera de l’Allemand le numéro deux mondial des produits sans ordonnance, derrière l'américain Johnson & Johnson qu’il entend bientôt dépasser.

Le laboratoire américain a également annoncé une collaboration internationale avec le laboratoire allemand afin de développer et commercialiser ses modulateurs de guanylate cyclase cytosolique. Cette coopération inclut  l’Adempas, médicament développé par Bayer contre l’hypertension artérielle pulmonaire.

Outre leur collaboration stratégique sur le développement et le marketing des produits de cette branche, les deux entreprises partageront à parts égales les profits et les coûts liés à leur alliance.

Le rapprochement des deux géants de l’industrie pharmaceutique comprend également certains produits toujours en phase de test. En échange, Merck versera en amont 1 milliard de dollars au pharmacien allemand.  L’opération devrait être achevée au cours du second semestre 2014.

A lire aussi