L'ajustement subi par les émergents est brutal mais salutaire

le 14/02/2014

Aujourd’hui il est sans doute plus prudent de se retirer du monde émergent, au nom du principe de précaution, le temps que la situation se stabilise, estime Antoine de Salins, directeur des gestions à Groupama AM

L'ajustement subi par les émergents est brutal mais salutaire

Les déséquilibres des comptes extérieurs de certains pays émergents et les dérives de la finance de l’ombre, particulièrement en Chine, ont fait douter les marchés.

A lire aussi