Bruxelles approuve le plan de sauvetage de Dexia

le 28/12/2012

Le feu vert de la Commission ouvre la voie à une injection de capital de 5,5 milliards d'euros de la part de la Belgique et de la France, qui permet à l'ex-numéro un mondial du financement des collectivités locales de poursuivre son démantèlement.

Bruxelles approuve le plan de sauvetage de Dexia

Le plan de sauvetage de Dexia a été approuvé par la Commission européenne, ce vendredi 28 décembre. L’annonce de Bruxelles, qui était attendue, ouvre notamment la voie à une injection de capital de 5,5 milliards d'euros de la part de la Belgique et de la France. La banque franco-belge, ex-numéro un mondial du financement des collectivités locales, sera quasiment nationalisée à l'issue de ce plan, qui prévoit également des garanties des deux Etats plus le Luxembourg.

Grâce à cette recapitlisation, Dexia évite une dissolution précipitée qui aurait été coûteuse. Les dirigeants de Dexia avaient averti qu'une liquidation anticipée aurait pu coûter plusieurs dizaines de milliards au système financier européen. Au 30 septembre, le total de bilan de Dexia pesait 384 milliards d'euros, sans compter les 605 milliards d'euros de contrats de dérivés.

La semaine dernière, les actionnaires avaient déjà accepté le plan de renflouement de Dexia, en cours de démantèlement après avoir subi de plein fouet la crise financière. «Comme il est prévu par nos réglements, le plan validé assure que le maintien de la présence sur le marché de certaines parties de Dexia est réellement justifié (...) et les distorsions à la concurrence du fait des aides reçues sont minimisées», a déclaré Joaquin Almunia, Commissaire européen à la concurrence, dans un communiqué.

A lire aussi