Les résultats de Wendel portés par la cession de Deutsch

le 30/08/2012

Son bénéfice net semestriel bondit de 60,2%. Le programme de rachat d’actions est accéléré.

Crédit : PHB/Agefi

Wendel a fait état jeudi de résultats semestriels en hausse, aidés par une plus-value liée à la cession de Deutsch, et d'une nette réduction de sa dette. La société d'investissement a publié un résultat net part du groupe en hausse de 60,2% à 724,8 millions d'euros au titre du premier semestre. Le résultat net des activités part du groupe (avant écritures d'allocation des écarts d'acquisition et éléments non récurrents) recule de 20,5% à 174,8 millions d'euros. Le chiffre d'affaires de la société s'est élevé à 3,259 milliards d'euros au premier semestre, en progression de 12,9%, avec une croissance organique de 5,1%.

La cession de sa filiale américaine Deutsch à TE Connectivity en avril a permis d'enregistrer une plus-value de 689,2 millions d'euros. La plus-value de cession a également contribué à la réduction de la dette de Wendel, sa dette brute ayant été réduite de 889 millions d'euros depuis le début de l'année. Depuis début 2009, la réduction cumulée de la dette atteint 4,6 milliards d'euros. La trésorerie ressortait à 874 millions d'euros au 21 août. A la même date, l'actif net réévalué (ANR) de la société, principal indicateur de son activité, atteignait 4,6 milliards d'euros, soit 90,7 euros par action, faisant ressortir une décote de 33,6%.

La société d'investissement, qui détient des participations dans Bureau Veritas, Saint-Gobain ou Legrand, a aussi annoncé une accélération de son programme de rachat d'actions. "Nous avons décidé d'accélérer notre programme de rachat d'actions, les conditions de marché et la décote nous ayant offert des opportunités que nous devions à nos actionnaires de saisir", a expliqué le président du directoire de Wendel, Frédéric Lemoine, cité dans un communiqué. La société d'investissement a ainsi racheté depuis le début de l'année 450.000 de ses propres actions et détenait au 21 août 4,4% de son capital. Wendel envisage également d'annuler 1% de son capital d'ici la fin de l'année.

A lire aussi