Innovation Financière

L’Allemagne recourt à sa première « obligation de projet BEI »

le 11/09/2014 L'AGEFI Hebdo

L’Allemagne recourt à sa première « obligation de projet BEI »

Tranche. Le consortium composé d’Hochtief (pour 49 % du capital), du fonds néerlandais Dutch Infrastructure Fund (DIF, 41 %) et de Kemna Bau (10 %) a financé le partenariat public-privé (PPP) pour la modernisation de l’autoroute A7 en Allemagne par la première émission de project bonds rehaussée par la Banque européenne d’investissement (BEI) outre-Rhin pour un montant de 430 millions d’euros. Ce quatrième rehaussement au sein du programme européen a été structuré comme les précédents sous la forme d'une garantie de quelque 86 millions d'euros. Il a permis à cette obligation non cotée, d’une maturité de 29 ans et amortissable, d’obtenir une notation « A3 » par Moody’s (+1,5 cran), et donc un coupon de 2,957 %, soit 120 points de base (pb) au-dessus du rendement des obligations d’Etat allemandes à 30 ans. L’« obligation de projet BEI » sur l’A11 en Belgique avait obtenu en mars un coupon de 4,49 % (220 pb au-dessus du rendement belge à 30 ans). L’émission, structurée par SG CIB, avec l’appui de CA CIB pour la tenue de livre, a été placée auprès de 8 institutionnels : Axa, KfW, IPEX, MassMutual, Aegon, ING Insurance, SunLife et BEI. Le financement total porte sur 600 millions d’euros.

A lire aussi