Les prix fixes gagnent du terrain dans les fusions-acquisitions

le 22/10/2015 L'AGEFI Hebdo

Les fonds de « private equity » favorisent le mécanisme de « locked box » car il facilite la comparaison des offres en cas d’enchères.

Encore marginal il y a quelques années, le « locked box » entre progressivement dans les mœurs. Cette pratique, qui vise à sécuriser les transactions de fusions-acquisitions (M&A) en recourant à un prix fixe déterminé au moment de la signature du contrat d’acquisition (« signing »), est...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Hebdo

A lire aussi