Eco-tournis

le 23/10/2014 L'AGEFI Hebdo

Le revirement des pouvoirs publics sur l’écotaxe met à bas le montage financier sur Ecomouv et c’est plutôt d’Eco-tournis qu’il faudrait parler. Après avoir signé un PPP (partenariat public-privé) en 2011, pour installer une collecte électronique et percevoir l’écotaxe poids lourds sur les routes et autoroutes non concédées de France, l’Etat se rétracte. Entre-temps, le coût élevé de la collecte avait été mis en évidence par une commission d’enquête. Le contrat vient d’être interrompu brutalement par la ministre de l’Ecologie, qui a enchaîné sur l’annonce, en compensation, d’une contribution accrue des sociétés d’autoroute puis d’une vignette pour les camions étrangers, mesure démentie par le Premier ministre peu après… Le coût de la rupture du PPP s’élèverait à plus d’un milliard d’euros, sans compter les conséquences sur la réputation de l’Etat français comme partenaire en affaires.

A lire aussi