Le « build-up », un exercice subtil

le 29/10/2015 L'AGEFI Hebdo

Pour les acquéreurs, réaliser les synergies promises et mettre en œuvre l’intégration pèsent lourdement sur les marges et l’Ebitda.

Dans le petit monde du private equity, rares sont les fonds qui ne s’affichent pas comme des spécialistes de la croissance externe. « Ce n’est plus un facteur de différenciation, c’est devenu une évidence », souligne un professionnel du capital-investissement. Dans un environnement de croissance...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Hebdo

Sur le même sujet

A lire aussi