Innovation financière

Apple a placé son premier emprunt obligataire en euros

le 13/11/2014 L'AGEFI Hebdo

Apple a placé son premier emprunt obligataire en euros
(Bloomberg)

Record. Après avoir abreuvé le marché d’obligations en dollars depuis un an et demi, Apple, qui s’était fait remarquer par un emprunt géant de 17 milliards de dollars en avril 2013 – suivi d’un autre de 12 milliards un an plus tard –, a lancé sa première émission en euros. Noté Aa1 par Moody’s et AA+ par S&P, le groupe de Cupertino a levé 2,8 milliards d’euros. « L’emprunt obligataire présente le rendement le plus faible jamais observé, à la fois sur la tranche à 8 ans (1.082 %) et sur la tranche à 12 ans (1.625 %) », souligne Dealogic. L’opération, dirigée par Bank of America Merrill Lynch, Barclays, Deutsche Bank, Goldman Sachs et JPMorgan, servira essentiellement à financer des rachats d’actions et à payer le dividende. A fin septembre, Apple avait déjà mis en œuvre plus de 75 % du montant de 90 milliards de dollars prévu dans son programme de rachats. En tenant compte de la hausse du dividende trimestriel porté à 47 cents par titre, il s’est engagé à reverser 130 milliards de dollars à ses actionnaires. Sa trésorerie pléthorique de 155 milliards de dollars étant détenue à 88 % hors des Etats-Unis, Apple préfère avoir recours à l’endettement plutôt que de rapatrier des liquidités qui seraient alors lourdement taxées.

A lire aussi