Investissements en Infrastructures

Investissements en Infrastructures
le Jeudi 24 Novembre 2016
à Park Hyatt Paris-Vendôme 5 Rue de la Paix 75002 Paris

A propos

5e RENCONTRE D’ACTUALITÉ - Entre equity et fonds de dette, quelle allocation en 2016/2017 face au nouveau paysage réglementaire ?

Madame, Monsieur,

Rendements alléchants, récurrence des cash flows, possibilités de diversification… Difficile de trouver en ces temps de taux à la casse classe d'actifs plus « tendance » que les infrastructures. Depuis des années, ce marché séduit par sa proximité avec l'économie réelle et son adéquation avec les objectifs d'investissement des institutionnels. Les politiques le favorisent, comme en atteste le Plan Juncker, et les autorités prudentielles l'intègrent dans leur réflexion sur l'Union des Marchés de Capitaux (UMC) et Solvency II. Le règlement délégué sur le calcul du capital requis pour les infrastructures sous la directive européenne, publié le 1er avril, réduit les exigences de 30%. 

Au regard d'une actualité foisonnante, un tour d'horizon s'impose pour tirer un bilan de l'année passée et anticiper les opportunités qui s'annoncent pour 2017 et 2018, en France et à l'étranger. Malgré l'envergure du Plan Junker, la pénurie des projets d'ampleur oblige à poser la question de l'offre. Assiste-t-on à un redémarrage en Europe, où l'on constate un regain des investissements et des levées de fonds en equity ? Et sur d'autres continents, en Afrique, en Inde ou au Brésil, comment apprécier les opportunités de développement qui s'y présentent ? La question du choix de zones géographiques porteuses et des projets d'investissement pertinents se pose avec acuité.

Du côté des fonds de dettes infrastructures, le marché évolue vite. Aux côtés de banques toujours actives, de nouveaux types d'investissement émergent : en direct ou via des fonds gérés par des assets managers, ou encore en co-investissement avec des banques. Quels modèles privilégier pour tirer le meilleur parti de la désintermédiation bancaire ? 

Côté réglementaire, la création du label européen ELTIF dans le cadre du projet de l'UMC et les dispositions du règlement du 1er avril relatives à la nouvelle catégorie d'actifs d'infrastructure signifient nouveaux outils mais aussi nouvelles exigences pour les assureurs. A eux de l'intégrer dans leur gestion actif-passif, leurs processus d'investissement, leurs documentations contractuelles… D'autres réformes touchant à la commande publique ou à la loi Sapin II notamment, méritent encore de figurer dans cette revue réglementaire. 

Enfin d'autres enjeux prennent de l'importance : les infrastructures sont par essence durables et consentis dans une logique ISR. Les questions d'efficacité et de transition énergétique suscitent un intérêt général et de nouveaux gisements d'investissements à considérer. Reste à savoir lesquels choisir avec quels types de financement, « verts » ou non. Allocations et structurations des portefeuilles sont à repenser en conséquence. 

C'est pour vous aider à tirer profit de cet environnement en ébullition que pour la 5e édition de sa conférence annuelle sur les Investissements en Infrastructures, L'AGEFI Séminaires réunit un panel d'experts de premier plan. Ils ont accepté de partager avec vous leurs expériences et leurs analyses. 

Me réjouissant de vous accueillir à cette occasion, je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, l'expression de mes cordiales salutations. 

Philippe Mudry
Directeur des rédactions
L’AGEFI

Vidéos

Introduction : Etat des lieux sur la dette infrastructures en France et en Europe en 2016/2017
Introduction : Etat des lieux sur la dette infrastructures en France et en Europe en 2016/2017

Interview de René Kassis, Directeur de la gestion fonds de dette, LA BANQUE POSTALE ASSET MANAGEMENT

Introduction : Etat des lieux sur la dette infrastructures en France et en Europe en 2016/2017

Interview de René Kassis, Directeur de la gestion fonds de dette, LA BANQUE POSTALE ASSET MANAGEMENT
Quelles sont les classes d’actifs prometteuses ?
Quelles sont les classes d’actifs prometteuses ?

Interview de Hubert Frédéric, Managing director, AMUNDI TRANSITION ENERGETIQUE

Quelles sont les classes d’actifs prometteuses ?

Interview de Hubert Frédéric, Managing director, AMUNDI TRANSITION ENERGETIQUE

Programme

Les débats seront animés par:

Solenn Poullennec, Journaliste, L’AGEFI QUOTIDIEN
Fabrice Anselmi & Florent Le Quintrec, Journalistes, L’AGEFI HEBDO

16h30 Quelle stratégie adopter en matière d’equity infrastructure en 2016/2017 ?

  • Etat des lieux du marché : Chiffres clés et tendances. Quelles levées de fonds en equity en 2016/2017 ? Comment investir en equity ?
  • Focus sur les projets de financement en Europe, Afrique, Brésil, Inde : Quels enjeux pour vos activités ? Quels garde-fous juridiques pour structurer et négocier la documentation ?
  • Brownfield ou greenfield : opportunités et rendements ? Faut-il craindre une forme de « bulle » sur les actifs sous-jacents ?
  • Des fonds infrastructures au LBO, quel potentiel de croissance pour les investisseurs ? Quelle solution pour répondre à la problématique de pricing et de liquidité du marché ?

Vincent Levita, Président, INFRAVIA
Wim Vermeir, Chief investments officer, AG INSURANCE
Sébastien Péjoan, Directeur financier, BOUYGUES CONSTRUCTION

17h15 KEYNOTE SPEAKER : Les réformes récentes du cadre juridique et institutionnel de l’investissement public : un nouvel élan pour les infrastructures ?

Focus sur la réforme des commandes publiques et des PPP

Salim Bensmail, Directeur à la mission d’appui au financement des infrastructures, DIRECTION GENERALE DU TRESOR, FIN INFRA

17h30 Face aux taux bas et à la désintermédiation bancaire, les fonds de dette infrastructure gardent-ils toutes leurs chances ?

Introduction : Etat des lieux sur la dette infrastructures en France et en Europe en 2016/2017

René Kassis, Directeur de la gestion fonds de dette, LA BANQUE POSTALE ASSET MANAGEMENT

  • Bilan des montants levés pour les fonds de dette en 2016 ? Quel poids la dette institutionnelle représente-elle sur le marché global ? Comment se positionnent les acteurs sur le marché ?
  • La dette infrastructure : Un « coussin » pour absorber le choc de volatilité ?
  • Quels modèles d’investissement en dettes infrastructures, partenariat avec les banques, en direct, seul ou via des fonds ?

Martine Lengendre-Kaloustian, Directeur des investissements long terme, ALLIANZ
Jean-Francis Dusch, Directeur de la gestion en dette d’infrastructures, EDMOND DE ROTHSCHILD ASSET
MANAGEMENT

Philippe Taffin, Chief investment officer, AVIVA FRANCE
Olivier Delay, Global head of aviation, export & infrastructure, NATIXIS

18h45 Comment structurer votre allocation en infrastructures face à un environnement mouvant ?

Quelles sont les classes d’actifs prometteuses ?

  • Dans un environnement volatil et post-Brexit comment réagir et y voir clair ? Vers quelles classes d’actifs se tourner pour plus de performance ? Comment gérer les risques ?
  • Volatilité faible, flux de trésorerie stables, visibilité sur la performance des rendements…, quelles réalités face à ces promesses ?
  • Le jeu de la diversification géographique et sectorielle post COP 21 : Vers quelles zones se tourner ? Energie renouvelable, environnement, transport, aéroport, santé, comment sélectionner les actifs ? Quel rendement espérer ? Comment répondre aux critères ESG ?
  • Fonds européens d’investissement à long terme FEILT : Quels changements peuvent soutenir les financements en infrastructures ?
  • Comment structurer juridiquement vos opérations ?

​Hubert Frédéric, Managing director, AMUNDI TRANSITION ENERGETIQUE
Pascal Christory
, Chief investment officer, AXA FRANCE
François Marbeck, Directeur du portefeuille de diversification, LA BANQUE POSTALE
Paule Biensan, Associée, WHITE & CASE

Partenaires

En partenariat avec

  • AMUNDI AM Transition Energétique
    AMUNDI AM Transition Energétique
    AMUNDI AM Transition Energétique
    Cotée depuis novembre 2015, Amundi est le premier gestionnaire d’actifs européen en termes d’encours*, avec plus de 1 000 milliards d’euros sous gestion dans le monde. Avec six plateformes de gestion dans les principaux bassins financiers internationaux, Amundi a gagné la confiance de ses clients par la profondeur de sa recherche et son expérience de marché. Amundi est le partenaire de confiance de 100 millions de clients particuliers, de 1 000 clients institutionnels et de 1000 distributeurs dans plus de 30 pays, et conçoit des produits et services innovants et performants pour ces types de clientèle, adaptés à leurs besoins et profils de risque spécifiques. En 2016, Amundi s’associait à Electricité de France (EDF) pour lancer une nouvelle société de gestion d’actifs consacrée à la transition énergétique : Amundi Transition Energétique (ATE), détenue conjointement. L’offre en actifs non cotés d’ATE vient compléter une gamme de produits « verts » cotés (par exemple, solutions low carbone). ATE offre une opportunité unique d’investir sur le très long terme (25 ans) dans les projets développés par EDF et par ses filiales tout en s’appuyant sur l’expertise et l’indépendance de gestion d’ATE : actifs physiques impliqués dans la production d’énergie renouvelable (éolienne, solaire, etc.) et l’efficacité énergétique (réseaux de chauffage, cogénération, etc.).
  • EDMOND DE ROTSCHILD AM
    EDMOND DE ROTSCHILD AM
    EDMOND DE ROTSCHILD AM
    Le groupe Edmond de Rothschild est indépendant, à capital familial, spécialisé dans l’Asset Management et la Banque Privée. Fondé en 1953, il est présidé depuis 1997 par le Baron Benjamin de Rothschild. Au 31 décembre 2015, il compte 150 milliards d’euros d’actifs sous gestion, 2 800 collaborateurs et 33 implantations dans le monde. Outre ses activités d’Asset Management et de Banque Privée, le Groupe est également présent dans les métiers de Corporate Finance, de Private Equity et d’Administration de Fonds. Edmond de Rothschild Asset Management se positionne comme un acteur multi-spécialiste. Il s’appuie sur des segments d’expertise reconnus, comme la gestion actions (européennes et américaines), la dette d’entreprises, la multigestion, l’overlay, l’allocation d’actifs ou encore la gestion quantitative. En Asset Management, le groupe Edmond de Rothschild totalise 53 milliards d’euros d’encours sous gestion au 31 décembre 2015 et 530 collaborateurs dont 100 professionnels de l’investissement.
  • INFRAVIA
    INFRAVIA
    INFRAVIA
    InfraVia est une société de gestion indépendante spécialisée dans le secteur des infrastructures. Créée en 2008 et basée à Paris, InfraVia est une société de gestion investissant exclusivement dans les infrastructures. InfraVia gère 3 fonds et 1700 M€ d’actifs. InfraVia est le spécialiste du marché midcap européen.
  • LA BANQUE POSTALE AM
    LA BANQUE POSTALE AM
    LA BANQUE POSTALE AM
  • WHITE & CASE
    WHITE & CASE
    WHITE & CASE
    White & Case LLP est un cabinet d’avocats global présent dans 26 pays à travers 37 bureaux. Le bureau de Paris intervient en droit des affaires tant dans le domaine du conseil que du contentieux. Son activité couvre notamment les fusions-acquisitions/private equity, les marchés de capitaux, le droit bancaire et financier (financement d’acquisitions, financement de projets, financement d’actifs), les partenariats public-privé, le droit de la concurrence, le droit immobilier, la fiscalité, le droit social, les restructurations, le droit de la propriété intellectuelle et des technologies de l’information, l’arbitrage international, le contentieux commercial et le droit pénal & réglementaire. Le cabinet intervient dans des opérations industrielles et financières d’envergure, en France et à l’international.

Avec le soutien de