REGULATION FINANCIERE

REGULATION FINANCIERE
le Jeudi 10 Décembre 2015
à Cercle de l’Union Interalliée 33 rue du Faubourg Saint-Honoré 75008 Paris

Vidéos

Du shadow banking à l’Union des Marchés de Capitaux : vers une finance européenne plus sûre ?

Après sept ans de crise, un horizon toujours aussi chargé pour la régulation

L'Union bancaire un an après : le point sur le dossier numéro un des banques

La réforme du shadow banking, nouvelle frontière des régulateurs

Malgré de nets progrès, des marchés encore loin d’être sûrs et stables

L'Union des marchés de capitaux, une belle idée et un vif débat

Unifiés les marchés de capitaux européens : le régulateur européen fait le point

Un secteur para-bancaire puissant. Une régulation en construction

Quelle Union des marchés de capitaux demain ?

Shadow Banking, tous les acteurs concernés (FBF, AFG, FSB, Banque de France…)

Le shadow banking confronté à la montée du risque de liquidité
Le shadow banking confronté à la montée du risque de liquidité

Yves Perrier - Directeur général d’Amundi - Président de l’AFG

Le risque de liquidité transactionnelle, qui se traduit par une certaine difficulté à écouler des actifs dans le marché, résulte de la tendance des investisseurs à faire de la transformation et de la réduction de l’activité de teneur de marché des banques d’investissement.

Le shadow banking confronté à la montée du risque de liquidité

Yves Perrier - Directeur général d’Amundi - Président de l’AFG Le risque de liquidité transactionnelle, qui se traduit par une certaine difficulté à écouler des actifs dans le marché, résulte de la tendance des investisseurs à faire de la transformation et de la réduction de l’activité de teneur de marché des banques d’investissement.
La mise en œuvre de la nouvelle régulation financière va durer plusieurs années
La mise en œuvre de la nouvelle régulation financière va durer plusieurs années

Edouard Fernandez-Bollo - Secrétaire général de l’ACPR

Si fin 2016 les réformes règlementaires de la finance envisagées après la crise de 2008 seront achevées dans leur principe, la phase de mise en application s’étirera jusqu’à 2021.

La mise en œuvre de la nouvelle régulation financière va durer plusieurs années

Edouard Fernandez-Bollo - Secrétaire général de l’ACPR Si fin 2016 les réformes règlementaires de la finance envisagées après la crise de 2008 seront achevées dans leur principe, la phase de mise en application s’étirera jusqu’à 2021.
Il n’y a pas une mais deux catégories de shadow banking
Il n’y a pas une mais deux catégories de shadow banking

Marc Perrone - Associé responsable du département régulation bancaire et financière, Linklaters

Cette distinction est importante car selon l’une ou l’autre de ces deux catégories, l’ampleur des risques varie fortement.

Il n’y a pas une mais deux catégories de shadow banking

Marc Perrone - Associé responsable du département régulation bancaire et financière, Linklaters Cette distinction est importante car selon l’une ou l’autre de ces deux catégories, l’ampleur des risques varie fortement.
Prélude à l’Union des marchés de capitaux, la titrisation divise les experts
Prélude à l’Union des marchés de capitaux, la titrisation divise les experts

Alexandra Dimitrijevic - Managing director, responsable de la recherche entreprises - Standard&Poors

Certains experts plaident pour la titrisation des prêts hypothécaires, d’autres pour celle des prêts aux PME, d’autres encore imaginent la création de l’équivalent américain de Fannie Mae – Freddie Mac.

Prélude à l’Union des marchés de capitaux, la titrisation divise les experts

Alexandra Dimitrijevic - Managing director, responsable de la recherche entreprises - Standard&Poors Certains experts plaident pour la titrisation des prêts hypothécaires, d’autres pour celle des prêts aux PME, d’autres encore imaginent la création de l’équivalent américain de Fannie Mae – Freddie Mac.

A propos

Du Shadow banking à l'Union des Marchés de Capitaux, vers une nouvelle Europe de la finance en 2016 ?

Madame, Monsieur,

Sept ans après la chute de Lehman Brothers, la régulation reste le sujet numéro un de la planète finance, surtout en Europe. Et elle lui pose une question-clé : comment répondre aux exigences des régulateurs, soucieux d’un maîtrise toujours plus grande des risques et de la stabilité financière, tout en finançant l’économie et en tirant le meilleur parti de l’innovation qui, comme dans tous les secteurs, est pour elle autant un défi qu’une chance ?

C’est à cette interrogation que la 6ème Rencontre de la régulation financière que L’Agefi organise le 10 décembre prochain se donnent pour objectif de répondre.

Force est de constater que côté régulation, en dépit de décisions majeures en cours d’application dans tous les métiers financiers, l’horizon demeure chargé. Pendant que les discussions se poursuivent, côté bancaire, sur le double chapitre de la solvabilité et de la liquidité, d’autres acteurs non bancaires se préparent à connaître, eux aussi, des mutations majeures de leur environnement.

Car la finance parallèle est à son tour dans le viseur de l’ensemble des régulateurs internationaux. Réunissant ceux qui contribuent au financement non-bancaire de l’économie, depuis les gérants d’actifs jusqu’aux jeunes acteurs du crowdfunding, le shadow banking est en plein essor. Conscients que ses activités sont souvent moins régulées que celles des banques, alors qu’elles portent des risques réels ne serait-ce que parce qu’elles interagissent avec elles, le FSB et le comité de Bâle planchent sur leur devenir qui sera discuté lors du G20 de novembre. Quelles leçons tirer de ses recommandations et quelles suites les professionnels doivent-ils anticiper ?

Parallèlement, un nouveau volet de la réglementation s’est ouvert en Europe avec le projet d’Union des Marchés de Capitaux : initié par la Commission Européenne, il vise à renforcer le rôle des marchés financiers dans le financement de l’économie. Relance de la titrisation, fonds européens d’investissement de long terme, harmonisation européenne du régime de placement privé, révision de la directive Prospectus et accès facilités pour les PME au financement par les marchés : ses nombreux aspects promettent un vaste chantier dont il importe pour tous les acteurs de la finance, banques, assureurs, asset managers…, d’appréhender les contours et les implications.

C’est en réunissant encore une fois un tour de table d’intervenants de haut niveau que ces Rencontres de la  Régulation Financière de L’AGEFI clôtureront l’année, avec des débats aussi riches de contenu que d’enseignements.

Me réjouissant de vous accueillir à cette occasion, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes cordiales salutations.

Philippe Mudry
Directeur des rédactions
L’AGEFI

Programme

Les débats seront animés par:

Philippe Mudry, Directeur des rédactions- L’AGEFI 
Sylvie Guyony, Rédactrice en chef adjointe - L’AGEFI HEBDO

17h00 KEYNOTE SPEAKER - Parachever la réglementation des institutions systémiques

Union bancaire, séparation des activités, exigences en capital... après les derniers jalons pour les banques, quels autres défis ?

Edouard Fernandez-Bollo, Secrétaire général, ACPR

17h15 Après la régulation du secteur bancaire, voici le tour du shadow banking : comment l’encadrer ?

  • Les mille visages du shadow banking : le point sur les recommandations du FSB pour sa supervision et sa régulation
  • Bilan des décisions du G20 de novembre 2015
  • Quelle issue de la bataille sur la réforme des Fonds Monétaires (Money Market Funds) ?
  • De nouvelles exigences de transparence des opérations de financement sur titres : securities lending et repo
  • Le Comité de Bâle face aux risques d’interactions entre système bancaire et shadow banking
  • Le rôle des Asset Managers en débat : sont-ils systémiques ou non ?

Yves Perrier, Président, AFG & CEO, AMUNDI
Denis Beau, Directeur général des opérations, BANQUE DE FRANCE
Marc Perrone, Associé responsable du département régulation bancaire et financière, LINKLATERS PARIS
Natasha Cazenave, Adjointe au Directeur de la Direction de la Régulation et des affaires internationales,
AUTORITE DES MARCHES FINANCIERS et présidente du Comité permanent de l'OICV (Organisation
Internationale des Commissions de Valeurs) sur la gestion d'actifs
Marie-Anne Barbat-Layani, Directrice générale, FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE

18h05 FOCUS - Le chaînon manquant de la stabilité financière, la compensation

Christophe Hémon, Directeur général, LCH CLEARNET SA

18h15 En route vers l‘Union des Marchés de Capitaux

Effets attendus sur le financement et la croissance économique en Europe
En quoi cela encourage-t-il le développement de la « finance parallèle » ?

  • Retour sur les objectifs et le plan d’actions du projet de CMU de la Commission Européenne
  • Vers un accès amélioré au financement pour les entreprises, en particulier les PME ? Ce que peut changer la révision de la directive Prospectus
  • Une vraie harmonisation européenne du régime de placement privé est-elle possible ?
  • Quelles avancées de la mise en œuvre du règlement FEILT - Fonds européens d’investissement à long terme ?
  • Le renouveau de la titrisation : quels axes pour le développement d’une titrisation de haute qualité ?
  • Quels autres prolongements attendre dans le cadre de la CMU ? Quels enjeux pour la finance française ?
  • Quel partage des rôles entre les autorités dans le cadre de l’avènement d’un vrai marché européen du capital ?

Martin Merlin, Directeur Marchés Financiers, COMMISSION EUROPEENNE
Pascal Voisin, Directeur général, NATIXIS ASSET MANAGEMENT
Philippe Bordenave, Directeur général délégué, BNP PARIBAS 
Thierry Dufour, Directeur général délégué, Pôle activités financières et opérations, CREDIT FONCIER
Pierre Michel, Délégué général, FFSA- FEDERATION FRANCAISE DES SOCIETES D’ASSURANCES
Alexandra Dimitrijevic, Managing director, Responsable de la recherche entreprises, STANDARD & POOR’S RATINGS SERVICES

Partenaires

Avec le soutien de

en partenariat avec

  • LCH CLEARNET
    LCH CLEARNET
    LCH CLEARNET
  • LINKLATERS
    LINKLATERS
    LINKLATERS
    Créé à Londres il y a plus de 175 ans, Linklaters est un cabinet d’avocats d’affaires international spécialisé dans le conseil aux entreprises, banques, institutions financières et organisations gouvernementales. À ce jour, le cabinet compte 2 500 avocats dans le monde, répartis dans 20 pays. Le bureau de Paris comprend 170 avocats dont 30 associés et se compose en tout de plus de 300 personnes. Présent à Paris depuis 1973, Linklaters participe, depuis plus de 40 ans, aux grandes phases de l’histoire économique de la France. Linklaters accompagne ses clients sur leurs opérations complexes dans toutes leurs dimensions financières, corporate ou contentieuses tant au niveau national et européen que mondial. Pour une information plus détaillée sur le cabinet, vous pouvez consulter le site www.linklaters.com
  • STANDARS AND POOR’S RATINGS SERVICES
    STANDARS AND POOR’S RATINGS SERVICES
    STANDARS AND POOR’S RATINGS SERVICES