Les gérants d’actifs échappent au plafonnement des bonus

le 03/02/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le ratio variable/fixe a atteint 468% en Europe en 2015, bien au-delà du plafond de 200%, selon l'étude annuelle de l'EBA.

Les gérants d’actifs échappent au plafonnement des bonus
715 professionnels de la gestion ont dépassé le million de rémunération en 2015.
(Fotolia)

Il fait bon travailler dans la gestion d’actifs. Le rapport entre rémunération variable et fixe y a atteint 468% pour les gérants ayant gagné plus d’un million d’euros en 2015, selon l’étude de l’Autorité bancaire européenne (EBA) portant sur les banques et leurs filiales soumises aux règles CRD 4. C’est bien plus que le plafond de 200% fixé par la réglementation, en raison des dérogations nationales dont bénéficient sur ce point les asset managers. Sur la population totale des 5.142 banquiers «millionnaires» en 2015, le ratio moyen bonus/fixe n’a atteint «que» 147%, en hausse de 20 points en un an.

Au total, 715 professionnels de la gestion ont dépassé le million de rémunération en 2015. Celle-ci a atteint en moyenne 2,12 millions d’euros, montant seulement dépassé par les banquiers membres de comités de direction. En France, 23 gérants sont concernés, avec un ratio bonus/fixe de 353%. L’industrie de la gestion se distingue aussi sur autre point : 64% seulement de ses «millionnaires» sont considérés comme preneurs de risques par leurs employeurs (un tiers en France), contre 90% à 95% dans les autres métiers. Or, l’exclusion d’un individu du champ des preneurs de risque doit rester l’exception, et l’EBA «doit en être informée». «L’EBA n’ayant reçu l’information que pour un nombre très limité d’exclusions, une investigation complémentaire est en cours», note le régulateur.

Sur le même sujet

A lire aussi