Témoignage, Benoît Bec, 37 ans, associé en fiscalité internationale chez Arsene

« Mon passage en entreprise a été un véritable accélérateur »

le 12/12/2019 L'AGEFI Hebdo

Benoît Bec, 37 ans, associé en fiscalité internationale chez Arsene

« Diplômé de HEC et titulaire d’un DESS en fiscalité de l’entreprise de l’université Paris-Dauphine, j’ai commencé ma carrière en 2006 en tant que collaborateur au sein de l’équipe prix de transfert d’EY. Un an plus tard, j’ai rejoint le cabinet spécialisé en fiscalité Arsene, où j’ai été nommé manager au bout de quatre ans. En 2011, j’ai été contacté pour structurer l’activité prix de transfert du groupe Pernod Ricard ; outre la connexion très forte qui s’est établie avec le directeur fiscal du groupe, Julien Soisson, l’envie de découvrir autre chose et celle de voyager pour appréhender la fiscalité d’autres pays m’ont poussé à accepter la proposition. Pendant trois ans, j’ai donc été en charge des problématiques fiscales internationales du groupe. L’expérience, bien que très enrichissante, a pris fin en 2015 lorsque je suis retourné chez Arsene, où je suis associé depuis 2017. Comme dans beaucoup de groupes internationaux, afin d’évoluer au sein de l’organisation, il faut en effet accepter d’être mobile et cela ne correspondait pas à ma situation familiale à ce moment-là. Par ailleurs, l’envie de recentrer mon activité vers mon cœur business’, qui est la fiscalité, m’a également poussé à revenir au conseil. Mais ce passage en entreprise a été un véritable accélérateur. Le fait d’avoir acquis une forte culture internationale au cours de mes déplacements dans différents pays, ma compréhension des attentes des clients, qui m’encourage désormais à recentrer mes conseils sur l’opérationnel, ou encore la maîtrise d’un langage commun avec l’entreprise et les clients, sont autant d’apprentissages que je mets aujourd’hui à profit dans mon métier d’avocat. »

A lire aussi