Témoignage - Stéphanie Sutton, directrice de l’investissement actions américaines au sein d’Artemis IM

« Ce sont en général les dirigeants qui donnent le ton »

le 21/11/2019 L'AGEFI Hebdo

Stéphanie Sutton, directrice de l’investissement actions américaines, Artemis IM

« Quand j’ai commencé à travailler à la City il y a 24 ans, l’uniforme traditionnel consistait pour les femmes à porter des tailleurs aux couleurs foncées, bien souvent du bleu marine ou du gris. Pour les hommes, la chemise bleue était de rigueur durant la semaine, avec une petite exception le vendredi où elle pouvait être rose. Les banques américaines ont ensuite introduit le casual Friday dans les années 1990, un premier signe d’assouplissement des règles vestimentaires lors du dernier jour de la semaine ouvrée. Cette tendance s’est ensuite étendue à d’autres institutions. Aujourd’hui, le degré de flexibilité dans le vêtement dépend étroitement de l’activité dans laquelle vous travaillez. De façon générale, les rendez-vous clients obligent à une certaine élégance. Il n’est d’ailleurs pas rare que des professionnels de la finance gardent dans leur armoire de bureau un costume de secours. Le ton est en général donné par les dirigeants de l’entreprise : si un président ou un directeur général porte un jean, ses salariés trouveront plus de légitimité à s’habiller de cette manière. Cependant, quelques poches de résistance tacites demeurent : les tenues féminines doivent respecter une certaine longueur. Au-delà du vêtement, la City reste toujours conservatrice en matière de signes extérieurs : tatouages trop apparents, piercings ou encore couleurs de cheveux inhabituelles sont encore peu communs dans la finance. »

A lire aussi