Tapis rouge pour les recrues !

le 31/10/2019 L'AGEFI Hebdo

Les DRH soignent les programmes d’onboarding destinés à faciliter l’intégration des nouveaux arrivants et accroître leur engagement.

Tapis rouge pour les nouvelles recrues !
(Fotolia)

Un consultant en ressources humaines (RH) raconte : « Lorsque je demande à un cadre : ‘Dites-moi quel moment a été le plus marquant au sein de votre entreprise ?’, j’obtiens toujours la même réponse : ‘Mon premier jour !’ ». L’arrivée d’un salarié au sein d’une organisation est déterminante, pour son engagement dans son travail, mais aussi sa capacité à adhérer à la culture et aux valeurs de son employeur et à sa productivité. Ainsi, chez les acteurs de la finance où les processus RH sont très normés, les programmes d’onboarding déroulent le tapis rouge aux nouveaux venus dès leur premier jour dans l’entreprise. Chacune a son rituel. Chez Arkea Investment Services, filiale du groupe Arkea qui regroupe les spécialistes en gestion d’actifs et banque privée, chaque arrivant est accueilli par un membre de son équipe qui lui remet un guide des fonctions et des métiers et des « goodies ». « Ce collègue fait aussi office de ‘sherpa’, explique Cédric Malengreau, directeur général d’Arkea Investment Services. Il lui fait visiter les locaux et lui présente le restaurant d’entreprise. En général, le premier repas est pris en commun avec l’équipe, un entretien avec le manager est également prévu dans la journée. »

De son côté, PwC propose depuis un an et demi à ses 2.000 recrues deux jours de « Welcome Days » à leur arrivée. Au menu : une présentation de la culture et de l’organisation du cabinet, un questionnaire ludique pour briser la glace, le témoignage d’un associé, des ateliers collaboratifs dédiés à la gestion des carrières, à l’expérience client et à l’engagement RSE. La journée se clôture par la remise du matériel et d’une pochette cadeau de bienvenue. « Le lendemain matin, elles se familiarisent avec les outils de travail. Elles sont ensuite conviées à un ‘escape game’ autour des valeurs de l’entreprise, puis à une visite des bureaux », indique Murielle Navarre, directrice talents et développement de PwC. L’après-midi est consacré à la découverte de l’équipe, en compagnie du « team leader », d’un RH de proximité ou du « buddy » qui tient le rôle de parrain les six premiers mois. Recruté en juin comme consultant senior au sein de l’équipe services financiers, Théo Lahousse, 28 ans, a été agréablement surpris par cet accueil. « Les associés qui sont venus échanger avec nous ont donné le ton en nous expliquant que le cabinet avait besoin de nos talents. Mon ‘team leader’ et mon ‘buddy’ m’ont aussi accueilli avec beaucoup de bienveillance. Je me suis tout de suite senti très à l’aise. »

« Chaleureux et structuré »

Chez BNP Paribas Cardif en France, le processus d’intégration mis en place il y a un an et demi démarre le jour où le collaborateur signe son contrat de travail. « Nous lui proposons de télécharger l’application ‘Welcome’. Il peut ainsi visualiser son parcours d’intégration et se familiariser avec les valeurs de l’entreprise », explique Anne Congy, DRH France de BNP Paribas Cardif. Le programme d’intégration inclut notamment dans les deux premières semaines un entretien de prise de poste avec le manager. « Pendant cet échange, ma fiche de poste a été modifiée car mon manager a souhaité m’affecter une mission qui n’avait pas été abordée lors du recrutement. Il m’a aussi fixé des objectifs clairs pour ma période d’essai et jusqu’à la fin de l’année, afin de me donner envie de me projeter plus loin », raconte Daniel Dahan, 32 ans, recruté en avril dernier comme actuaire confirmé. Allianz France organise, pour sa part, à la fin de chaque mois, un parcours d’intégration de deux jours au siège. « Grâce à celui-ci, les nouveaux collaborateurs arrivent avec un vécu au sein de l’entreprise, nous avons donc des échanges plus constructifs avec eux. Les réunir en petit comité d’une vingtaine de personnes nous permet aussi de connaître chacun personnellement », assure Christine Lefebvre-Deloupy, responsable de la marque employeur d’Allianz France. « Ces deux jours se sont déroulés dans un environnement chaleureux et structuré, se souvient Chloé Nicolas, 26 ans, embauchée en mars dernier comme actuaire. J’ai découvert les engagements RSE de l’entreprise, comme l’arrondi sur salaire. Ce fut aussi l’occasion de tisser des liens avec des collègues qui viennent de métiers différents. »

Souvent, ces programmes s’achèvent par un grand séminaire annuel qui réunit l’ensemble des recrues. C’est le cas chez Crédit Agricole CIB (CACIB) qui organise tous les ans un « Induction Day ». « La journée commence par un mot d’accueil de la direction générale, la projection d’une vidéo de présentation de l’entreprise et un rappel de l’historique du groupe Crédit Agricole », détaille Gwendoline Mirat, responsable du développement RH de CACIB. Un animateur monte ensuite sur scène pour présenter la « Deal Team ». « Nous avons choisi de solliciter des collaborateurs de la banque pour raconter un succès d’équipe. Ce qui nous permet d’aborder la plupart de nos métiers et nos activités », souligne la responsable RH. Théo Lahousse a lui participé au dernier séminaire organisé par PwC pour ses 300 nouveaux seniors associates : « Les deux jours ont été rythmés par des ateliers sur le ‘feedback’, les outils et l’innovation chez PwC, et un défi sportif. Cela renforce l’esprit d’équipe et le sentiment d’appartenance à l’entreprise. » Daniel Dahan juge lui aussi de manière positive l’intégration dont il a bénéficié chez BNP Paribas Cardif. «  En général, ces programmes durent une ou deux semaines, et après vous ne voyez plus personne. Là, j’ai eu l’impression d’être accueilli, attendu et accompagné tout au long de ma première année. »   

A lire aussi