Le climat passe au niveau supérieur

le 18/07/2019 L'AGEFI Hebdo

« Aucun étudiant, quel que soit son âge, ne doit pouvoir valider une formation dans l’enseignement supérieur sans avoir compris les causes, les conséquences du changement climatique et travaillé, à son niveau, à l’identification de solutions possibles. » A travers The Shift Project, think tank œuvrant en faveur d’une économie décarbonée, des enseignants et dirigeants d’établissements ont pris la parole. La place accordée à l’enseignement des enjeux climatiques et énergétiques est, disent-ils, encore très insuffisante, puisque moins d’un quart des formations abordent le sujet – et seule une fraction le fait de manière systématique –, selon une étude du think tank portant sur 34 établissements du supérieur. Cet appel en ligne, qui fait écho au « Manifeste étudiant pour un réveil écologique », demande au gouvernement de prendre ses responsabilités en la matière. Et invite tout un chacun à soutenir la démarche (https://theshiftproject.org/).

 

A lire aussi