Les jeunes diplômés moins attirés par le Royaume-Uni

le 18/04/2019 L'AGEFI Hebdo

Est-ce une surprise ? Le Brexit a émoussé l’intérêt des étudiants et jeunes diplômés français pour le Royaume-Uni, depuis longtemps la première destination internationale des « Frenchies », quelle que soit leur formation initiale. Selon une enquête du NewGen Talent Centre de l’Edhec, menée auprès d’environ 350 étudiants issus des programmes master in financial economics et master in business management, près de la moitié d’entre eux (47 %) se disaient, avant le référendum, motivés par la perspective d’un début de carrière outre-Manche (« choix numéro 1 » ou « très intéressés »). Ils ne sont désormais plus que 30 %. Dans le détail, 49 % des répondants affirment être maintenant moins enclins à rechercher ou à accepter un poste au Royaume-Uni, 54 % pensent qu’il leur sera plus difficile d’y trouver un poste en raison des conséquences du Brexit, et 38 % justifient leur moindre appétence par la baisse de la livre sterling.

A lire aussi