Emmanuel Laillier – Tikehau Capital

le 07/02/2019 L'AGEFI Hebdo

Responsable du private equity 45 ans, Polytechnique

Entre Emmanuel Laillier et Tikehau Capital, la relation ne date pas d’hier. Celui qui a pris la tête de l’activité private equity de la société de gestion en septembre dernier en est également un actionnaire historique. « Je suis au capital depuis la création de Tikehau en 2004. J’ai été membre du comité d’investissement puis du comité d’audit, explique le spécialiste du capital-investissement. Lorsque Tikehau a pris la décision de développer le private equity, je les ai rejoints pour diriger la pratique. C’est un projet très enthousiasmant. »

Polytechnicien, Emmanuel Laillier est investisseur dans le non-coté depuis près de vingt ans. Ce sont ses débuts en banque de financement et d’investissement chez Nomura, où il travaillait essentiellement sur les introductions en Bourse de petites sociétés, qui l’ont convaincu de l’intérêt de ce métier. « Je me suis rapidement intéressé à l’accompagnement des besoins des entrepreneurs pour les aider à croître. Le private equity s’avérait une bonne solution pour renforcer les fonds propres des entreprises », soutient-il. Il démarre le métier au sein du fonds Partenaires Gestion de la banque Lazard, depuis devenu LFPI, où il intervient sur des LBO (leveraged buy out) majoritaires en mid-market. En 2002, il rejoint EPF Partners, spécialisé dans le financement d’entreprises en amont de leur introduction en Bourse (IPO). L’éclatement de la bulle internet ayant gelé ce marché, le fonds met entre parenthèses sa stratégie pour réaliser des opérations minoritaires et même, paradoxalement, des retraits de cote (PtoP). C’est ainsi qu’Emmanuel Laillier a mis en œuvre les delistings des groupes Parrot et Cornéal.

Neuf ans plus tard, il entre chez Eurazeo PME. « J’ai accompagné des sociétés françaises dans leur développement et leur internationalisation. Nous avons réalisé des build-up en Inde, aux Etats-Unis, en Europe, constitué des coentreprises en Chine… », relate Emmanuel Laillier. A son palmarès figure notamment Colisée qui, grâce à Eurazeo PME, a doublé de taille et s’est développé à l’étranger pour devenir, avec IK Investment Partners – son propriétaire depuis 2017 –, le cinquième groupe français de gestion d’Ehpad. Il a mené son activité en veillant toujours à travailler les critères extra-financiers
de participations dans le cadre d’une politique ESG très poussée. Une ligne de conduite fortement partagée par son entreprise actuelle.

L’arrivée d’Emmanuel Laillier chez Tikehau Capital reflète la volonté du gestionnaire d’actifs de rééquilibrer la part du capital-investissement dans ses activités. « En 2018, l’équipe a doublé de taille. Elle compte aujourd’hui 20 personnes et la couverture géographique est passée de deux à cinq pays (présente à Paris, Londres, Bruxelles, Milan et Madrid), détaille-t-il. Nous avons monté une équipe dédiée à la transition énergétique pour le fonds T2 Energy Transition qui a réalisé un premier closing à 350 millions. » Il mène également l’activité historique d’investissement minoritaire via les fonds Tikehau Growth Equity 2 (en cours de levée) et Novi.

Des objectifs audacieux pour Emmanuel Laillier, qui peut s’appuyer sur son nouvel environnement... qu’il affectionne particulièrement : « J’apprécie, chez Tikehau, la culture de forte ambition, de grande agilité et de bienveillance. La société fonctionne en mode start-up avec une organisation souple et des gens qui s’investissent énormément. »

A lire aussi