Témoignage, Jean-Baptiste Pinczon du Sel, 25 ans, analyste au département Investissements de Savills

« Les interactions avec les brokers et les analystes sont quotidiennes »

le 14/06/2018 L'AGEFI Hebdo

 Jean-Baptiste Pinczon du Sel, 25 ans, analyste au département Investissements de Savills

« Les interactions avec les brokers et les analystes sont quotidiennes »

« J’ai découvert l’immobilier un peu par hasard, lors d’un stage chez un investisseur effectué pendant le programme « Grande école » d’Audencia. Comme cette première expérience m’a beaucoup plu, j’ai ensuite enchaîné avec un second stage dans le financement immobilier au Maroc, puis par un troisième chez Savills en fin de master corporate finance. J’ai par la suite été prolongé en CDD puis embauché tout récemment en CDI. Mon travail consiste à fournir aux consultants en investissement des études de marché, des analyses et des valorisations d’actifs, que je défends devant les propriétaires, et la stratégie marketing qui va nous permettre de vendre l’expertise Savills et d’être mandaté. En phase de mandat, je suis chargé, en collaboration étroite avec le ou les confrères retenus, de la rédaction des documents marketing. Pour exercer ce métier, il faut maîtriser les différentes techniques de valorisation financière par cash-flow ou par capitalisation, mais aussi avoir de réelles qualités rédactionnelles et analytiques. Il faut aussi aimer le travail d’équipe car les interactions avec les brokers et les analystes confrères sont quotidiennes. Dans cinq ans, je serai toujours dans l’immobilier. Peut-être comme consultant, ce qui constituerait une évolution naturelle. Mais je pourrais aussi m’orienter vers les métiers de l’investissement, en passant de l’autre côté de la barrière, chez un investisseur, un asset manager ou un promoteur car le métier d’analyste se révèle très formateur et ouvre toutes les portes. »

A lire aussi